La saison hivernale est toujours la plus difficile pour les automobilistes et pour les véhicules. Les conditions climatiques du Québec et nos routes manquant d’amour rendent la conduite en hiver soit amusante, soit détestable. Il est préférable de bien se préparer pour les conditions éprouvantes des saisons froides.

 

Une bonne traction sur la route

JM1

L’hiver n’est pas encore arrivé, que déjà, des dizaines d’accidents au Québec sont survenus en raison du climat. Les pneus d’hiver sont heureusement obligatoires depuis quelques années dans la province, mais il est plus sage de ne pas attendre la date limite du 15 décembre pour les installer. Les pneus sont le seul contact de votre véhicule sur la chaussée et la qualité de leur adhérence peut vous sauver la vie. Il est donc important de bien les choisir. Comme garagiste, j’ai souvent la remarque qu’il est difficile de choisir des pneus. Trouver un bon conseiller en pneus qui s’intéresse à vos habitudes de conduite est la meilleure solution. Chaque pneu a ses propres qualités sur l’adhérence neige/glace, économie d’essence, capacité de charge, longévité… Je conseille souvent d’éviter les pneus économiques, ou les pneus chinois qui n’ont pas les mêmes rendements.

 

Une mécanique en forme

Jm2

Une bonne mise au point avant l’hiver est l’habitude de plusieurs automobilistes. Elle consiste particulièrement à la vérification du système de charge, mais également à la vérification des différentes composantes de l’automobile. Les hivers rigoureux ont un impact sur nos véhicules. Il faut garder à l’esprit que les entretiens préventifs et recommandés par les manufacturiers sont nécessaires. Ainsi, plusieurs pièces et fluides devrons êtres réparés ou remplacés afin de contrer les effets des conditions hivernales. Un bon entretien préventif permet de diminuer les dépenses à long terme sur votre véhicule. Pensez donc à surveiller vos fluides (servo-direction, moteur, système de refroidissement, transmission) et à faire tester les pièces sollicitées l’hiver (batterie, alternateur, essuie-glace).

 

Une carrosserie en beauté

JM3 Morceaux de glace, ballais à neige, sel, sable, cailloux, nos autos en prennent plein la figure durant l’hiver québécois. Il est fortement recommandé de traiter la carrosserie avant la saison froide. Plusieurs automobilistes ont l’habitude de faire un traitement antirouille qui est essentiels afin d’améliorer la longévité de la peinture. Par contre, très peu de gens pensent à traiter le dessus (ou l’extérieur) de leur véhicule. Saviez-vous qu’une décontamination de peinture suivie d’une cire automnale est la recette gagnante d’un- véhicule sans rouille.

Vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter.

Jean-Maxime Tremblay
418-523-0801

www.garagesjb.com

commentaires
  1. Garage Genappe dit :

    Il faut bien se renseigner avant de choisir ses pneus. Des pneus hiver de bonne qualité peuvent prévenir des accidents.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s